- Découvrez J-P MAMONE

                              

                                            

 

   Né en 1940 à Bougie en Kabylie française, Jean-Pierre MAMONE a amorcé sa carrière de chef de chœur dans cette même ville à 23 ans, juste après l’indépendance, à l’initiative d’un prêtre ami lui proposant d’animer la chorale paroissiale. Quelques partitions débusquées dans des cartons, une poignée de choristes, beaucoup de foi et de ferveur, suffisent à ce que se prolonge quelque temps cette première expérience de direction de chœur.

 

   Le jeune chef se prend au jeu; instituteur de son état, il vient de mettre le doigt dans un engrenage particulier qui l’entraînera à toujours plus s’investir dans le monde de la musique et du chant.

Retrouvant ses propres élèves à l’école de musique locale dans l’enceinte du théâtre pour des cours de solfège, il ne cessera d’animer ses ultimes classes françaises en Algérie avec le chant.

 

   Rentré en France en 1967, quelque peu isolé pendant trois ans dans un village de Haute Marne c’est en 1970 en Auvergne, qu’il renouera avec le chant choral, intégrant la chorale de Clermont-Ferrand dirigée par Michel MARTY. Ce chef de chœur qui dirige également la grosse région A-Cœur-Joie auvergnate de façon magistrale lui confie l’animation des chanteries d’enfants. Un concert annuel regroupe chaque année toutes les chanteries d’Auvergne avec les chorales du Puy-en-Velay, de Montluçon, une gigantesque concentration chantante sur les planches de l’opéra de Clermont Ferrand qui reste un événement majeur de l’activité régionale de cette époque.

 

   Après un stage de chef de chœur à Antibes avec Jacques VEROT, il deviendra membre du jury - Direction de chœur - au conservatoire de Clermont avec Michel CAMATTE actuel directeur du conservatoire d’Aix en Provence. 

Au départ d’Auvergne de Michel MARTY, Jean-Pierre MAMONE lui succèdera à la direction de la grande chorale de Clermont jusqu’en 1977. A cette date lui-même muté à Châtel Guyon il fondera dès son installation dans cette ville une nouvelle chorale qu’il dirigera jusqu’à son ultime mutation professionnelle à TOULON pour y clôturer sa carrière d’enseignant.

 

   Le midi de la France, la mer de l’enfance, un port surmonté d’une montagne qui ressemble étrangement à celle de Bougie… et toujours cet attrait pour le chant.

 

   Jean-Pierre MAMONE intègrera alors le chœur mixte CLAIR MATIN dirigé par Henri TISCORNIA le fondateur du mouvement A-Cœur-joie local et deviendra chef du pupitre des basses.

 

   En 1995, il fonde à TOULON avec Jean-Claude MUTEZ le chœur d’hommes CANTADIS et en devient le chef de chœur, fonction qu’il occupe depuis lors avec le même dynamisme.  

 

 

                      

                                              

                        Une direction à suivre, toute en nuances....

                                                                       

 




Réagir


CAPTCHA